éd. ecole des Loisirs (Neuf), 66 p., 2010. 8 euros.

 

Maurice vit seul avec sa mère. Alors que celle-ci doit partir une semaine pour élaborer un projet d'architecture pour la construction d'une nouvelle médiathèque, Maurice attrape la scarlatine... Il est donc envoyé pour Trouville-Deauville chez sa grand-tante Willa : une vieille femme abjecte dont la réputation d'être une vieille fille aigrie n'est plus à faire. Maurice va devoir passer une semaine dans les cartons de déménagement de sa tante, dans un ancien hôtel. Il va y faire des rencontres des plus étonnantes.

 

Un récit très court, bien écrit, mais qui aurait gagné en qualité s'il avait été un peu plus développé, un peu plus fouillé. Je suis restée un peu sur ma fin. On aurait aimé mieux connaître cette grand-tante, plus de détails sur le quotidien des deux personnages principaux... Un roman qu'on oubliera assez vite du coup.

Retour à l'accueil