quatre soeurs bdill. Cati Baur, éd. Delcourt, 146 p., 2011. 14,95 euros.

 

La famille Verdelaine est composée de cinq soeurs : Enid (la plus jeune), Hortense, Bettina, Geneviève et Charlotte (dite Charlie, l'aînée). Toutes les cinq vivent seules dans la maison familiale : la Vill'Hervé, depuis le décès de leurs parents 19 mois et 22 jours plus tôt. Charlie est devenue la cotutrice légale de la famille et tente de maintenir la barre, sans oublier tante Lucrèce qui partage (de très loin) ce rôle avec elle. Les quatre jeunes soeurs vont ainsi tour à tour prendre la parole et nous donner un aperçu de leur monde, entre famille, amours... et espoirs. Ce premier volet donne une place toute particulière à la cadette, Enid et à ses rêveries.
 
J'avais déjà présenté la série des quatre romans de Malika Ferdjoukh il y'a plusieurs mois. Vient de paraître en début d'année l'adaptation en BD des romans par Cati Baur et Malika Ferdjoukh elle-même. C'est avec beaucoup de plaisir que l'on retrouve les héroïnes de ces romans prendre vie sous nos yeux. Le texte y est dense, on sent la patte de l'auteur. Les dessins sont charmants et rendent bien cet aspect un brin désuet de cette troupe de filles vivant sous le même toit, livrées à elles-même. Certaines illsutrations sont parfois un peu sombres à mon goût et certaines mériteraient d'être un peu plus grandes pour être plus lisibles mais le rendu final vaut le coup d'oeil. Les dernières pages écrites par Malika Ferdjoukh sur sa collaboration avec Cati Baur sont très intéressantes et encore une fois, magnifiquement écrites. Un beau travail à quatre mains qui apporte un petit quelque chose en plus aux romans et  pourra donner envie à certains lecteurs (lectrices plutôt ?) de BD de se plonger dans les romans. On attend la suite.
Retour à l'accueil