etranges connexionxéd. Rageot (Rageot romans), 215 p., 2007. 6,70 euros.

 

Tout commence par un groupe d'étudiants venus de tous horizons et réunis à Harvard en 1989. Tous sont excellents dans leurs domaines : biologie, mathématiques, ingénierie, histoire... et assistent à la chute du mur de Berlin en direct à la télévision. Quelques années plus tard, ils se retrouvent autour d'un but : faire évoluer l'homme pour le faire devenir l'espèce "sage" qu'il prétend être et ce dans le plus grand secret.

Parallèlement à cela nous suivons, à notre époque, la vie de Jonas, un adolescent de quinze ans qui vit chez sa tante et ses cousines en région parisienne depuis le décès de ses parents quatre ans plus tôt. D'un tempérament très agréable, le jeune homme bénéficie également de capacités extraordinaires : lire les pensées des gens, un pouvoir de persuasion hors norme... Basketteur, Jonas va affronter avec son équipe le lycée huppé de la ville et faire la rencontre de Mike, qui va changer le cours de sa vie.

 

Génétique, évolution des espèces, relations fraternelles, recherche d'identité et d'origine sont autant de sujets abordés par le premier tome de cette trilogie bien construite. On comprend tout de suite que le destin de Jonas et celui de Max sont étroitement liés avec les travaux des étudiants d'Harvard, nous donnant évidemment l'envie d'en savoir plus et de se plonger dans la suite de la série. On suit donc avec plaisir cet adolescent dans sa quête de vérité, alliant thriller et science-fiction. Un bon moment de lecture en perspective dès le collège.

Retour à l'accueil