éd. Syros, 2008. 14.90 euros.

Méto est un des jeunes garçons qui vit au sein de "La maison", internat-prison régi par des règles très strictes, très dures et contraignantes. L'ordre y règne, on y enseigne l'agriculture, le combat et la moindre rebellion contre l'ordre établi y est vivement réprimée (enfermement en chambre froide, claques collectives...). Mais un jour, Méto décide d'enfreindre les règles et commence à s'interroger sur ce qui attend les plus vieux d'entre eux qui disparaissent du jour au lendemain de la Maison.
Premier tome d'une trilogie qui s'annonce trépidante. Le début est quelque peu déroutant, on est plongé dans cet univers très codifié auquel on ne comprend tout d'abord pas grand chose, puis on est pris dans le quotidien de ces jeunes garçons endoctrinés assoifés de savoir.
Après Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat et La déclaration de Gemma Malley, on retrouve cette ambiance d'orphelinat-internat-prison où des enfants sont enfermés et privés de (quasiment) tous liens avec l'extérieur. Méto n'égale pas le roman de Mourlevat mais propose un roman pour ado qui est loin de nous laisser indifférent. On a qu'une seule envie : lire la suite.

Retour à l'accueil